Previous Next

Assainissements privés

Les eaux usées de nos habitations nécessitent d’être évacuées puis restituées dans le milieu naturel tout en préservant la santé publique et l’environnement.

 Il convient donc de traiter les polluants véhiculés par nos eaux usées (essentiellement plaque organique, azote et phosphore) afin de limiter leur impact sur nos milieux aquatiques.


Légendes des photos ci-dessus

ASAINISSEMENT PAR LIT FILTANT :

ASSAINISSEMENT PAR POSE FILIERE COMPACTE A FILTRE COCO :


L’assainissement non collectif (ANC), aussi appelé assainissement autonome ou individuel, constitue la solution technique et économique la mieux adaptée en milieu rural. Ce type d’assainissement concerne les maisons d’habitations individuelles non raccordées à un réseau public de collecte des eaux usées, soit 10 % de la population française.
L’ANC est reconnu comme une solution à part entière, alternative au réseau public de collecte et au moins aussi efficace, avec un impact environnemental des rejets moindres en zone rurale.

Nous sommes adhérent d’une charte qualité sous le contrôle de CAPEB et du Conseil Général du Gers et couvert par une assurance décennale depuis plus de 10 ans.

Règlementation :
Chaque commune dépend d’un SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif).
Ce renseigner auprès de votre Mairie pour savoir desquels SPANC vous dépendez.

Les solutions :
Deux solutions s’offrent à vous pour mettre en place votre assainissement individuel :
- Mise en place d’un bac à graisse, fosse septique et lit filtrant.
- Installation d’une micro-station, cette alternative peut être très intéressante quand la surface de votre extérieur est restreinte.

Les étapes de l’assainissement non-collectif :
- Le pré-traitement : il élimine au mieux 30% de la pollution.
Une fosse toutes eaux assure une décantation/liquéfaction des eaux usées. Toutes les eaux usées de l’habitation (eaux vannes et eaux ménagères), à l’exception des eaux pluviales, doivent être raccordés sur la fosse toutes eaux.
En amont de la fosse, un bac à graisse est obligatoirement mis en place.
Ce dispositif de pré-traitement nécessite un entretient rigoureux. La fosse toutes eaux doit être vidangée tous les 4 ans minimum.
En sortie de la fosse toutes eaux, il subsiste au moins 70% de la pollution. Un traitement d’épuration par le sol est donc indispensable.

Le traitement :
Le dispositif de traitement doit assurer :
- soit à la fois l’épuration et l’évacuation par le sol (tranchées, tertre d’infiltration ou lit filtrant non drainé).
- Soit l’épuration des effluents avant rejet vers un milieu hydraulique superficiel (lit filtrant drainé).

Le choix de la filière (c’est-à-dire du type de dispositif de traitement) est déterminé par la nature du sol et principalement sa perméabilité.